Les mémoires prénatales

L'apport considérable du Docteur Claude Imbert à la psychothérapie concerne le rôle majeur que jouent les mémoires prénatales dans la construction du psychisme humain. 

 

Cette découverte, d'une importance capitale, révèle que ce que vit tout être humain avant sa naissance est crucial et détermine une grande partie de ses croyances et décisions limitantes.  Ces dernières seront à la base de la plupart de nos scénarios d'échec et de mal-être, qui se mettront à reboucler sans cesse dans notre vie jusqu'au moment où l'on parviendra à décoder et restructurer ces empreintes prénatales.

 

Encore faut-il pouvoir y accéder. Peu de thérapies sont en capacité actuellement de le faire. Ainsi, travailler sur des manifestations de ces empreintes durant l'enfance ou la vie adulte de la personne permet de s'en accommoder mais pas de s'en libérer. Ce ne sont que des boucles répétitives de l'empreinte d'origine qui remonte à la vie intra-utérine. 

Seul un retour à l'empreinte d'origine, un décodage et une restructuration du scénario mis en place à ce moment-là de la vie de la personne, peuvent libérer définitivement la personne de son emprise. 

 

Le décodage et la restructuration des empreintes prénatales réinforment la conscience et le corps de nouvelles compréhensions, de nouvelles croyances, et permettent d'installer un nouveau regard sur soi, sur les autres, sur la Vie, de retrouver un pouvoir personnel, sa puissance énergétique et de libérer enfin son potentiel de vie afin de se réaliser. 

 

Aujourd'hui, les recherches récentes en neurosciences, en épigénétique et en psychologie périnatale ne cessent de confirmer les capacités et la conscience bien plus importantes que ce qu'on imaginait auparavant de l'embryon et du foetus.  Mais surtout, ces recherches valident le rôle essentiel de ce que l'enfant vit dans le ventre de sa mère pour sa construction psychique et sa vie future.

Si vous désirez en savoir plus, vous pouvez découvrir le seul et unique ouvrage qui traite de la sophro-analyse :