Ma vie d'avant

Après avoir passé vingt ans dans le milieu de l'audiovisuel, à diverses responsabilités, mon regard s'est tourné vers la thérapie et vers la sophro-analyse en 2013. 

 J'ai commencé un travail personnel en 2008 en découvrant diverses pratiques thérapeutiques comme la respiration holotropique créée par Stanilas Grof. Cette pratique permet d'ouvrir son champ de conscience pour des séances de trois à quatre heures conduite par des thérapeutes formés à la respiration holotropique, qui amènent les personnes à entrer dans ces états de conscience profonds avec des exercices de préparations spécifiques, puis des inductions, une travail sur la respiration et des plages musicales qui accompagnent toute la dans les profondeurs de la psyché, entre l'exploration spirituelle et un travail thérapeutique. Je me suis donc tourné d'emblée vers des pratiques qui s'appuient sur une modification du champ de conscience. 

En 2010, après avoir travaillé comme opérateur de prises de vue et réalisateur, je me suis associé à trois autres réalisateurs pour la création d'une société de production de films documentaires. Prenant les rênes de la production, après trois films documentaires et une tournée d'un groupe de musique étranger, je craque en 2012 sous le poids des responsabilités.

 Je m'engage alors dans un travail psychothérapeutique plus soutenu pour sortir du "burn out" pendant 2 années.

Professionnellement, ayant le sentiment d'avoir fait le tour dans le milieu de l'audiovisuel après vingt ans de loyaux services à la production d'images, ressentant une certaine lassitude, je prends mes distances avec l'audiovisuel et mon regard se tourne vers les métiers de la thérapie. 

Après ma décision de m'engager dans une transition professionnelle vers le monde de la thérapie, je découvre la sophro-analyse des mémoires prénatales qui me séduit d'emblée et je décide de commencer une thérapie personnelle puis de me former avec le seul centre de formation qui existe, le centre de Christine Louveau, Emergence Harmonique, en 2013.